Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 22:20

 

A l’occasion de sa future  introduction en bourse,

la direction de la Fnac a édité une plaquette d’information destinée aux investisseurs.

Quand on souhaite connaître l’avenir de la Fnac, c’est un peu plus précis

que la lecture dans le marc de café chez Mme Irma…

 


  Ainsi, quand on lit : «  Amélioration de la capacité d’exécution à travers la mise en place d’une culture « d’objectifs » et d’un alignement des rémunérations variables avec les objectifs stratégiques », il semble aisé de comprendre de quoi demain sera fait en la matière.


   Pour comprendre l’évolution qui a déjà pris forme au disque et en rassurer les salariés  « Afin de libérer de l’espace dans ses magasins pour ces nouveaux produits, (jeux jouets, PEM…) la Fnac a notamment prévu de réduire l’espace de ses magasins dédiés à la musique physique,  tout en maintenant son offre complète de musique sur son site internet ». Nous avons sélectionné la suite :

   « Afin de renforcer sa compétitivité, le Groupe entend poursuivre sa politique de réduction de coûts, qui s’articule autour de 3 axes : »

   -« les frais généraux, sur lesquels le groupe procède à la renégociation de tous ses contrats avec des tierces parties, la remise en question de toutes les prestations et la simplification du niveau de services, et la remise à plat des process inefficients. » La prestation sécurité risque bien de diminuer au détriment de la nôtre…et celle consacrée au nettoyage aussi et on vous laisse imaginer les conséquences possibles.

Pour appâter l’investisseur, il faut aussi du saignant, mais ça arrive :

   -« la réduction des coûts salariaux, au travers de la baisse des effectifs, de la renégociation des avantages sociaux et d’une politique de modération salariale. » Là, on pige tout de suite, peut être que la prévoyance pourrait être dénoncée comme en Espagne puisque nous avons déjà la modération  salariale et la baisse des effectifs. Ce paragraphe pourrait aussi expliquer l’incroyable pingrerie de la Fnac sur la participation (nous y reviendrons) mais aussi sur l’intéressement qui doit être renégocié sous peu.


Et le meilleur pour la fin :

   -« Les succès enregistrés en matière de réduction de coûts se poursuivront au cours des prochaines années avec la mise en place d’un nouveau programme de réduction de coûts, de 85 millions d’euros, dont la réalisation est prévue sur la période 2013 – 2014. » Le PSE 2012 pour rappel visait 80 M€ d’économie en année pleine, la suite prévue et pour un montant supérieur pourrait bien relever d’une opération de même ordre en raison des montants en jeu.

Si l’expression est galvaudée, elle colle pourtant parfaitement à la situation récemment vécue et elle interroge.


   Petit retour sur la réunion du Comité Central d’Entreprise la semaine dernière, où sur la foi des informations révélées,nos camarades élus ont questionné la direction sur ce que recouvrait une «réduction des couts». La réaction aurait relevé du comique si elle n’emportait pas des conséquences sociales certainement douloureuses. Voilà donc les représentants de la direction qui plongent le nez dans leurs papiers et se réfugient dans un silence gêné malgré les relances sur le sujet. Des témoins font même état d’une sudation excessive…


   L’absence de réaction valide cependant l’information qui émanait de la Fnac mais pose question : S’agissant de Fnac Relais qui est la plus grosse société du groupe Fnac, est-il envisageable que les dirigeants mandatés et présents de la direction ne sachent rien d’un projet de cette importance ? Répondre par l’affirmative revient à considérer que la direction générale fonctionne dans le secret le plus absolu, que la stratégie et les décisions sont arrêtées par 4 ou 5 personnes au plus haut niveau sans informer les dirigeants de Relais dont le DRH, et que ces derniers sont tenus pour quantité négligeable sur le sujet. D’autres subalternes comme nous ! Nous serions aussi dans le délit d’entrave, puisque la direction aurait mandaté des personnes incompétentes pour répondre aux préoccupations des élus du CCE.

 

Si à contrario, les dirigeants régulièrement mandatés sont au courant de ce qui se trame, ils sont dans le meilleur des cas des menteurs en service commandé, mais ce n’est guère mieux. Qui a dit éthique ?


             

Faut-il y voir là « un plan com » parfaitement prémédité en direction des futurs investisseurs que l’on ferait saliver, les PSE et autres misères sociales font régulièrement grimper la cote des boites, ou une simple coïncidence

à un mois de la mise en bourse de la Fnac ?

 

Tout ce qu’on sent bien, c’est qu’en matière sociale,

préparons nous à sortir les drapeaux

parce qu’il risque bien de nous pleuvoir de la merde dessus!

 

 

 

Votre CGT Fnac Amiens, le 8 Mai 2013,


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

DP/DS: Levêque Florian

          dp.fnacamiens@gmail.com

          06.37.73.58.95

CE: ce.fnacamiens@gmail.com

Notre page Facebook: link

Rechercher

Nous sommes?

La CGT Fnac Amiens, ce sont des syndiqués militants et une expérience reconnue. La CGT Fnac Amiens s’inscrit dans les statuts généraux du syndicat: " Agir pour une société démocratique,libérée de l’exploitation capitaliste et d'autres formes d’exploitation et de domination,contre les discriminations de toutes sortes,le racisme,la xénophobie et toutes les exclusions…"

Articles