Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 02:40

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 20:41

l-m-p-wanadoo.fr_20131028_120342.jpgCourrier-Gpe-FNAC.jpg131114_FNAC.jpg131114_2FNAC.jpg

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Divers
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 12:26

Ce Vendredi la grande majorité des salariés ont choisi de defier le froid la pluie et le vent pour sensibiliser

le public sur leur sort et d'exprimer à la direction leur solidarité et leur refus d'une strategie de delitement qui menace

la perenité du magasin. Bravo à nous tous, Merci à ceux venu nous soutenir.

photo-1-.JPG

 

photo-3-.JPG

photo-2-.JPG 

 

Dans le  Courrier Picard: Les salariés de la FNAC, menacés par un plan social, étaient en grève hier vendredi 1er novembre. Ils dénoncent une polyvalence imposée par l'érosion des ventes et la concurrence d'Internet... (suite link )

 

À l'appel de la CGT, les salariés ont débrayé hier après-midi et distribué des tracts rue des Trois-Cailloux. (Photo Fred DOUCHET)

 

France 3 Picardie:

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 22:47

 

L’agitation qui secoue actuellement la Fnac nous amène à vous alerter 

sur les causes et les dangers qui menacent l’avenir de notre enseigne. 


Aujourd’hui, c’est l’ensemble des métiers spécifiques de la Fnac, nos conditions de travail 

et par là même la qualité de votre accueil qui sont impactés. Le torpillage de nos métiers, les 

réductions d’effectifs dans tous les services, la remise en cause de nos acquis et la politique 

commerciale chaotique menée ces dernières années sont notre lot quotidien.  

 La facture est salée des résultats de cette politique qui se révèlent catastrophiques et 

menacent la  pérennité de notre magasin : 

 

Un nouveau plan social prévoit 180 

suppressions sur 370 en audio-vidéo-gaming, 

une décision arbitraire puisque Amiens 

perdrait un poste alors même qu’un salarié 

comptabilisé est en congé parental. Non 

remplacé, non payé par la Fnac, une 

absurdité ne prenant pas en comptes les 

particularités de chaque magasin.  


Sabordage de l’éditorial par un choix de 

plus en plus restreint et une autonomie des 

vendeurs bridée par une centralisation des 

achats irraisonnée.  


Des moyens humains sous-estimés 

délibérément avec des remplacements ou des 

renforts gelés.  


Des fusions de plusieurs rayons 

engendrant une polyvalence imposée et non 

reconnue, avec une perte d’expertise parce 

qu’aucune formation sérieuse à la clé.  


Une qualité d’accueil et de conseil 

fortement dégradée notamment du fait des 

objectifs imposés au personnel sur les ventes 

de services, de garanties, de la carte adhérent.  


La mise en concurrence organisée avec 

le site marchand Fnac.com par des pénuries 

de stocks qui réduisent de fait l’offre 

commerciale en magasin et vous incitent sans 

aucun avantage pour personne à y privilégier 

vos achats.  


La menace de nouveaux plans 

« sociaux» puisque qu’au rythme d’un par 

an, rien de bon n’est à présager demain pour 

le livre, l’accueil client, les produits 

techniques ou la logistique… 


Devant le bilan catastrophique de cette politique menée au pas de charge par notre 

PDG, face à l’incertitude que font peser sur nos emplois les projets en cours, face à la 

dégradation des conditions de travail, d’accueil de la clientèle, le personnel se mobilise 

aujourd’hui pour manifester son inquiétude et son ras-le-bol. 

 

Pour un retour à l’essentiel :  


un accueil de qualité,  

un personnel compétent mis en 

valeur et en nombre suffisant,  

des produits disponibles…  

et pour défendre nos 

conditions de travail. 


 

Pour un retour à l’essentiel, ce vendredi 1er Novembre

Merci de nous soutenir 

en différant vos achats. 

 

Les-gre_vistes-de-la-Fnac-sadressent.jpg

 

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 00:17

Redonnons à "la journée de solidarité" son sens inital.  

   

Supprimer un poste en audio‐vidéo‐gaming est inconcevable; Encore plus de souffrance pour nos  

collègues, des clients insatisfaits et une mise en péril  pour l'avenir 

de notre magasin.  


D'autres solutions existent qu'un plan "social" par an.  

Mobilisons nous massivement ce 1° novembre pour faire 

plier la direction en abandonnant   

cette provocation.  

appel-debrayage.jpg

Plus nous serons nombreux à exprimer notre  

solidarité, plus notre voix sera écoutée pour peser  

pour de vrais choix constructifs qui garantissent  

 la pérennité de notre magasin, le respect   

de nos droits et l'intérêt général   

en travaillant dans la dignité.  

   

Stop au gâchis!!!  

 Plus un collègue de moins,   

plus une larme de plus.


Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 19:07

 

Comme vous le savez le parlement a entamé
le débat sur la réforme de la retraite.
  
Celle-ci, dans ses principales dispositions, réduit très fortement les droits des salarié(e)s, des retraité(e)s et de la jeunesse. Ce projet rétrograde se cumule avec le blocage des salaires, la baisse du pouvoir d’achat, les suppressions d’emploi, la détérioration des conditions de travail..
 
Dans ce cadre, la CGT affirme que les organisations syndicales ont la responsabilité de prendre des initiatives revendicatives , dans l’unité, permettant aux salariés, aux retraités, aux privés d’emploi et à la jeunesse d’exprimer leur mécontentement et leurs exigences en matière d’emploi, de salaire et de retraite.
 
C’est la raison pour laquelle la CGT de la Somme, avec la FSU, Solidaires et l’UNEF, appelle à agir, ce mardi 15 octobre,
dans la cadre de la journée d’action nationale interprofessionnelle :
  • dans les entreprises et établissements sous les formes les plus diverses (débrayage, grève, rassemblement, AG, délégation, pétition..),
  • dans la rue en participant aux rassemblements à :
Amiens, 16 h 30, place de l’Hôtel de Ville,
Feuquières-en-Vimeu, 15 h 30, place Jean-Jaurès.
 
Montrons par la diversité et l’ampleur de nos actions, au patronat et au gouvernement, notre volonté de ne pas accepter les reculs sociaux programmés et notre ténacité à changer le cours des évènements. 
 

 

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 18:25

Lettre ouverte adressé aux députées Pascale Boistard, Barbara Pompili, à la municipalité de la ville d'Amiens

et aux conseils régional et général.

 

Madame, Monsieur;

La Fnac va supprimer 180 emplois dans la filière disque… C’est le sens du projet dévoilé, jeudi 26 septembre 2013, devant les Comités Centraux d’Entreprise.

La brutalité de l’annonce nous rappelle que nous sommes dans une entreprise comme les autres, soumise aux mêmes appétits des financiers. Nous, élus CGT, en dénonçons la forme et le fond !

Les salariés seront violemment, à nouveau, la variable d’ajustement. Et ce système laisse peu d'espoir pour que la Fnac d'Amiens ne soit affectée par cette panne d’investissements et d’idées sérieuses depuis des années qu’il faut pour relancer la fréquentation des magasins.

Pour cause de plan social réducteur de coûts en 2012, la société a anéanti la filière communication et stoppé toute l’activité des forums ainsi que toutes sortes d'évènements générateurs de flux de clientèle et de différenciation, une première balle dans le pied.

Les méthodes de la direction, pour favoriser le site internet au détriment des magasins physiques, ont accentué la désertion de ceux-ci. Le manque de volontarisme des politiques face au commerce en ligne, tel qu’Amazon, uniquement distributeur, a enfoncé le clou.

Ce nouveau coup porté n’augure rien de bon quant à l’avenir. Le plan « Fnac 2015 » présenté par le PDG est bien loin de ses objectifs : au rythme d’un PSE par an nous sommes, plus proche des licenciements boursiers que des objectifs de conquête naguère crânement affichés.

Enfin, le PSE sera encadré, comme pour l'usine Goodyear et beaucoup d'autres à venir, par la loi de juillet 2013 directement issue de l’ANI, un texte dit de "sécurisation de l'emploi" qui aura confirmé nos pires craintes puisque les moyens des représentants du personnel se trouvent réduits et les délais de réalisation écourtés.

A l'heure où nous nous exprimons il est beaucoup question pour Amiens de l'attractivité et de la dynamique de son centre-ville… Rappelons-nous les attentes que représentait l'arrivée de la Fnac comme l'illustre l'article du Courrier Picard du 30 Septembre 2013, intitulé "La Fnac Amiens, jadis si désirée, vacille".

Pour ces raisons, nous souhaiterions vous rencontrer afin de vous exprimer au nom de l'emploi, de nos clients, de la politique de la ville d'Amiens et de son avenir culturel, nos craintes et nos attentes pour une enseigne culturelle, complémentaire de l’offre d’une capitale régionale dynamique.

Dans l’attente de vous rencontrer, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Pour le syndicat CGT Fnac Amiens
le secrétaire

Levêque Florian

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Divers
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 18:33

La Fnac Amiens aura bientôt onze ans. Depuis l'ouverture célébrée en grande pompe, le site est passé de 72 à 50 salariés CDI. La CGT craint d'autres suppressions de postes.

 

Fin 2002, un serpent de mer prenait fin. La Fnac ouvrait en plein cœur d'Amiens. Une ville sans Fnac n'était pas une ville, encore moins une capitale régionale. Les peurs allaient avec. La Fnac allait dévorer les enseignes historiques et familiales, Martelle ou la Malle à disques. Elles se sont remarquablement adaptées et sont toujours là.

Pour la Fnac, c'est autre chose...  (la suite ici:  link)

 

 

par DAVID VANDEVOORDE

 

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Divers
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 13:48

  Ça aurait pu être le titre du communiqué de presse de la Fnac mais c’était trop inconvenant.

L’annonce est brutale mais bien dans le style de la direction de la Fnac, un simple communiqué de presse et les annonces simultanées aux CCE concernés pour annoncer un plan social sur le secteur disque vidéo gaming qui verra selon les termes du projet la disparition de 140 postes sur Relais et 40 sur CODIREP.

C’est facile, de là-haut, d’effacer un certain nombre de nos collègues, façon jeu vidéo justement.

 

  Comme on ne les connaît pas et qu’on ne cherche pas plus à le faire, la question de l’affect ne se pose pas, pas plus que celle de la précarité qui risque d’être le lot des futures victimes.

Qu’au passage la direction tente de culpabiliser les syndicats qui ont refusé de cautionner un texte de GPEC qui avait surtout l’air d’un « PSE permanent » est une nouvelle preuve d’élégance.

 

  Au titre des responsabilités sur la baisse des ventes en magasin, il nous parait important de faire remarquer que la direction de la Fnac a accéléré le processus de baisse en favorisant le site internet, toujours ravitaillé, alors que les magasins physiques où les clients font l’effort de se déplacer, sont eux, en pénurie sur nombre de références importantes et peinent à se faire livrer.

Le problème a été remonté de longue date sans réaction ! La dernière penurie en date GTA 5 ou Walking Dead 3, rien que ça...

 

  Il convient également de relever que la réduction de postes va s’accompagner aussi d’une réduction de l’offre, le secteur visé étant générateur de flux, il est à craindre que la fréquentation des magasins n’en pâtisse sérieusement.

   Mais encore, une fois libérée une partie de l’espace actuellement dévolu au disque, que va-t-on y mettre ?

 

  Le PEM est loin d’être aussi juteux que prévu, les univers « Kids » n’auront de nouveau que les jeux et jouets, et le magasin de Bercy, censé être la vitrine du futur de la Fnac « rame »…une idée géniale m’sieur Bombard ?

 

  Nous avions alerté il y a peu sur la volonté de la direction de poursuivre sur 2013/2014 la réduction des couts (c’est nous !) au même niveau que 2012, année du PSE, nous avions malheureusement raison de nous inquiéter d’un risque de PSE malgré les dénégations de la boite.

 

  Reste que l’annonce d’un PSE fait bander chez les investisseurs, on en verra bientôt l’effet sur la cote, et que justement, notre bon PDG fait une tournée pour draguer de futurs actionnaires.

 

  Comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le PSE va donc être encadré par la loi scélérate de juillet 2013, directement issue de l’accord dit de "Securisation de l'emploi", ce qui réduit les possibilités de contestation et raccourcit les délais pour le « génocide ».

 

   La mobilisation est plus que jamais à l’ordre du jour pour sauver des emplois, et la fin d’année s’y prête bien…

 

Votre CGT Fnac Amiens

 

 


Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Divers
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 17:59

 

Nouvelles attaques contre nos retraites : dès 

maintenant, préparons la riposte ! 


 

Marchant dans les traces de ses prédécesseurs, le gouvernement veut imposer une nouvelle remise en cause des droits à la retraite.

Il entend aller vite, profiter de l'été pour faire croire à une«concertation»

avec les organisations syndicales,

et déposer son projet de loi dès septembre. 

 

La CGT réaffirme qu'au contraire

il faut  annuler les précédentes contre-réformes ;

les moyens financiers existent. 

  


 

 

Le travail n'est pas un coût mais une richesse

 

 

La CGT propose une action nationale interprofessionnelle dès le début septembre,

inscrite dans la construction d'un mouvement d'ampleur 

 

Ce sera le mardi 10 septembre, à l'appel de CGT, FO, Solidaires et FSU. 

 

 

 

 

 

Un problème de financement ?

 

 

Le Conseil d'Orientation des Retraites, le rapport Moreau, le gouvernement, tous mettent en avant le besoin de 20 milliards d'euros pour 2020. Mais en 25 ans, par l'allongement de la durée de cotisations, le recul de l'âge de la retraite, l'instauration de la décote, la désindexation des pensions par rapport aux salaires, l'augmentation du nombre d'années prises en compte pour le salaire de référence, la baisse du rendement des complémentaires, 40 milliards d'euros ont déjà été pris dans les poches des salarié-es (en activité, au chômage ou en retraite).

 

Ca suffit,

Pas Un trimestre de plus ni Un Euro de Moins !!!

 

 

 

 

pour plus d'infos, telechargez le 4 pages ici: link

 

 

 

20130910-cgt-retraites-aff.jpg

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article

Nous contacter

DP/DS: Levêque Florian

          dp.fnacamiens@gmail.com

          06.37.73.58.95

CE: ce.fnacamiens@gmail.com

Notre page Facebook: link

Rechercher

Nous sommes?

La CGT Fnac Amiens, ce sont des syndiqués militants et une expérience reconnue. La CGT Fnac Amiens s’inscrit dans les statuts généraux du syndicat: " Agir pour une société démocratique,libérée de l’exploitation capitaliste et d'autres formes d’exploitation et de domination,contre les discriminations de toutes sortes,le racisme,la xénophobie et toutes les exclusions…"

Articles