Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 17:19

La nouvelle année…

Amis « malfaisants de la Fnac d’en bas », l’année nouvelle risque fort de ressembler à celle passée.

Le DRH qui nous envisageait comme des malfaisants est parti, nous n’avons pas été invités à un pot de départ, ni informés de crises de larmes y faisant suite. C’est bien triste.

Nous verrons si sa remplaçante, issue du sérail, manie aussi bien l’invective propre à fédérer les équipes.

Si vous aimez le travail du dimanche au point de délaisser votre vaisselle, vos familles, vos amis, vos activités, bref la vie, vous allez être servis au-delà de toute attente.

Le ministre Macron est parti pour vous trouver des occupations dominicales, dans le même genre que ce que demandait récemment notre bon PDG dans la presse.

Tous les économistes s’accordent à penser que c’est bien la remise en cause du repos dominical qui sortira le pays de la crise et fera disparaître les 5 millions de chômeurs, non ?

Mais le pire est à venir et il figure discrètement dans le projet de loi Macron, bien plus grave que le travail du dimanche qui sert d’épouvantail.

En quelques mots, il est prévu de modifier l’Art 2064 du Code Civil et l’Art 24 de la loi du 08/02/1995 qui reconnaissent la particularité du contrat de travail.

Une fois passées ces modifications, les employeurs pourraient convenir avec les salariés pris individuellement des « conventions » qui dérogeraient à toutes les normes conventionnelles et aux accords existants.

Par exemple, le patron pourrait convenir avec des salariés pris individuellement que le travail du dimanche serait obligatoire et que la rémunération échapperait à toutes majorations.

En signant une convention au sens du Code Civil, le recours au juge n’est pas possible pendant la durée de la convention.

Les modifications envisagées mettraient sur un même pied d’égalité le salarié et le patron, au moment de la conclusion d’un contrat, ce qui relève du délire.

Les articles qu’il est prévu de changer prennent en compte justement le fait que, dans un contrat de travail, le lien de subordination entraine une soumission volontaire du travailleur et que l’égalité des parties n’est pas vraiment de mise.

Le droit du travail s’impose donc pour limiter l’arbitraire de celui qui est en position dominante.

Le sens du projet de loi Macron, dont il ne fait pas de doute qu’il est soufflé par le Medef, c’est de s’affranchir du droit du travail, et l’offensive menée en parallèle contre les Conseils de Prud’hommes déjà asphyxiés par le manque de moyens, vise également à réduire les salariés à un état de dépendance nous renvoyant vers le 19ème siècle.

C’est donc collectivement qu’il faudra agir pour faire reculer les tenants de notre asservissement programmé et de l’augmentation des bénéfices à notre détriment.

N’hésitez pas à interpeler vos élus sur le sujet, mais aussi les politiques locaux qui oublient souvent qui les ont élus et pourquoi.

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 20:37

Rassemblement pacifique et citoyen, samedi 1er novembre à 14h, place Gambetta à Amiens; Pour un hommage à Rémi Fraisse militant de 21 ans décédé le 26 octobre sur la ZAD du Testet. Appel à l'initiative de la CGT Fnac Amiens et de l'UL CGT Amiens ville.

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 17:25

Ce mercredi 22 octobre se jouait le dernier round de négociation sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, thème de négociation obligatoire. Pour mémoire, les syndicats et la direction avaient signé un accord sur le sujet en 2010 après avoir constaté que de par les choix d’organisation du travail et de gestion, les femmes étaient moins bien traitées que les hommes.

Le texte était un encouragement à dépasser les stéréotypes et à améliorer la situation des femmes, il ne comportait pas de mesures concrètes ni coercitives.

Le bilan tiré de l’application de l’accord est lamentable, rien n’a changé sur les sujets déjà pointés en 2010, la Fnac en convient aussi.

Petit rappel de la situation du « ghetto » féminin :

Le service Caisse accueil, qui constitue la tumeur observée, est essentiellement féminin et il concentre tous les inconvénients de la précarité et du sous prolétariat..

Le temps partiel y est la règle de base, pas question de choisir, le travail y est aussi plus répétitif qu’ailleurs, le poste est le plus fliqué, car la machine enregistre très précisément et c’est le service où les erreurs sont le plus sanctionnées.

C’est aussi le lieu du ras le bol de l’attente en caisse pour les clients et donc des débordements.

Ce tableau à la Zola ne serait pas complet sans évoquer la rémunération, et surtout le variable, ces dames n’ont aucune chance d’obtenir un complément comparable aux collègues de la vente

La Fnac l’a voulu ainsi et dit assumer cette discrimination, c’est classe ! Un genre de caste inférieure !

La formation y est dispensée au compte goutte, dernièrement un jour de formation pour REVER alors que pour les autres salariés, c’est deux jours…

Ce n’est pas fini, les promotions relèvent de l’homéopathie, et le département compte moins de « qualifiées » qu’ailleurs, surement un hasard...

Même les cadres de ces services, le plus souvent féminins sont victimes de la maltraitance de l’entreprise, on y concentre les plus faibles niveaux de classification et de rémunération alors qu’il comporte le plus grand nombre de salariées à « gérer ».

C’est donc naturellement en partant de ce constat que nous avons proposé des mesures concrètes, seules capables de résorber les inégalités constatées.

La proposition d’une enveloppe spécifique destinée à réduire les écarts sur le REC, et l’amélioration de dispositions concernant la maternité et les congés n’a pas retenu l’attention de la Fnac, nous avons donc compris que la boite n’est pas prête à mettre un rond pour corriger une situation discriminante, alors que les textes le prévoient.

C’est dans ces conditions que nous avons refusé de signer un texte vide de contenus concrets, nous avons l’expérience de l’inertie de la Fnac en la matière, pas question faire confiance et de se contenter de vœux pieux.

La verrue précitée va donc s’enkyster.

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 17:55

On ne va pas tuer le suspense tout de suite, c’est sous ce titre que le mensuel « QUE CHOISIR » livre les résultats d’un test sur le milieu de la distribution des biens culturels dans son édition de septembre 2014.

Bingo, la Fnac se classe dernière selon les appréciations des clients qui fréquentent les magasins.


Une fois encore, ce que pointent les consommateurs/lecteurs du mensuel, c’est le manque de disponibilité des vendeurs, outre le manque de compétences de ces derniers.
Le sous effectif des caisses complète un tableau peu reluisant, mais aussi la propreté des lieux, la réduction des heures de ménage y est surement pour quelque chose…


C’est sévère, mais les plans sociaux qui se succèdent à la Fnac depuis quelques années en sont la principale cause, le turnover y participe aussi. Et encore, le test a été réalisé en octobre 2013, c'est-à-dire avant le départ des disquaires !


De la même façon, les compétences ne sont plus sérieusement mises à jour et pris en comptes dans l’entreprise, la pauvreté des plans de formation successifs en atteste, il n’est plus question que de « services » et autres délires autour de « REVER » ou du fameux NPS.

Pas besoin d’être météorologue pour savoir d’où vient le vent qui souffle cette odeur de m…

Pas faute d’avoir tiré la sonnette d’alarme et au vu des résultats de l’enquête, on peut considérer que l’objectif n’est pas vraiment atteint avec les clients.

Encore un petit effort de réduction des couts en perspective?



Que reste-t-il de la Fnac ? Sondage de "Que Choisir"
Que reste-t-il de la Fnac ? Sondage de "Que Choisir"
Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 22:14

Merci à tou(te)s celles et ceux qui auront confié leur voix à la cgt FNAC Amiens.

Nous somme honorés et fiers d'être dignes de votre confiance. Bien sûr que nous sommes tous déçus que toute notre liste ne soit pas complètement passée, Johnny Benard et Julien Caron en sont les premier déçus et profitons de ce moment pour rendre hommage au travail qu'ils ont fait et à celui qu'ils auraient pu accomplir.

Nous tenons aussi à féliciter Aurore Courtois et Frederic Brison, candidats élu(e)s SUD. Nous espérons sincèrement qu'ensemble intelligemment un trait soit tiré du passé et de nos rancœurs personnelles qui n'ont aujourd'hui plus lieu d'être. Les responsabilités que les salariés de la Fnac d'Amiens nous ont confié l'exigent. À nous représentants du personnel de nous montrer dignes de la responsabilité partagée qui nous est désormais confiée, l'intérêt général prime au delà des clivages internes. La division est juste stérile, les seuls gagnants aujourd'hui sont la démocratie et l'expression de nos choix.

Sont élu(e)s:

Délégué du Personnel:

Lévêque Florian CGT titulaire

De Brito Lucie CGT suppléante

Comité d'Etablissement:

De Brito Lucie CGT titulaire

Frederic Brison Sud titulaire

Lévêque Florian CGT suppléant

Aurore Courtois Sud Suppléante

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 16:12
Le 14 Aout votez CGT Fnac Amiens  LE syndicat utile et efficace

Exprimez-vous ! Voter est un droit qui vous appartient !

Les prochaines élections professionnelles dans notre établissement auront lieu le jeudi 14 Août de 11h à 15h30.

Une date qui en dit long sur l’estime qu’une direction revancharde porte à l’expression des droits de tous les salariés. Une date qui s’inscrit dans une longue liste d’incessantes manœuvres visant sans relâche à nous décrédibiliser et nous pousser à la faute.

Avec la CGT Fnac Amiens à vos côtés :

A même de pouvoir répondre à toutes vos attentes et loin de l’étiquette « jusqu’au-boutiste » que l’on tente de nous coller. La CGT Fnac Amiens est un syndicat démocratique fort qui se veut à l’écoute et à l’image de tous les salariés.

Ces dernières années n’ont pas été des plus sereines pour tous les salariés de la Fnac : PSE, démissions, Fnac 2015, non-remplacement, licenciements pour fautes, budget du CE en chute etc… La seule solution, hier comme demain, est la solidarité et le rassemblement pour défendre nos droits et à en conquérir de nouveaux.

Faire le Maximum :

Depuis 2010, vous avez décidé de nous faire confiance en veillant à vos intérêts individuels et collectifs pour défendre vos besoins, votre dignité, la pérennité de notre Fnac et de peser intelligemment dans toutes les décisions à Amiens comme au national. Des résultats de ces élections dépend la capacité à pouvoir porter les problèmes et à s’opposer quand il le faut à la direction pour une efficacité au service de la collectivité.

Notre objectif :

Il est clair : incarner les instances consultatives, vous soutenir et vous aider avec comme seul credo, la défense de vos droits et la concertation. Faire le maximum à vos côtés, toujours rechercher l’unité et le dialogue dans le respect de nos valeurs, contester quand c’est nécessaire comme être force de proposition, cela dans le but de devenir le plus efficace possible et de porter la parole des salariés.

Votez CGT Fnac Amiens

Ne laissez pas votre avenir vous échapper

Vous en prendriez pour 4 ans et l’on vous laisse imaginer ce que feraient des gens capables d’organiser des élections professionnelles un 14 Aout…

Pour avoir des élu(e)s à votre écoute

Votez pour les candidats

CGT FNAC AMIENS :

DELEGUES DU PERSONNEL

M. Lévêque Florian (Titulaire)

Mlle De Brito Lucie (suppléant)

DELEGUES DU COMITE D’ETABLISSEMENT

Mlle De Brito Lucie (Titulaire)

M. Benard Johnny (Titulaire)

M. Lévêque Florian (suppléant)

M. Caron Julien (suppléant)

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 16:33

C’est le titre générique d’un document interne de la Fnac à destination des directeurs et cadres diffusé fin 2013.

L’oxymore précité a fait son retour dans l’actualité au lendemain des attentats du 11 septembre, puis a été largement utilisé dans le discours politique de la « Sarkosie ».

Etaient visés par l’intolérance les terroristes et autres délinquants et racailles…

Si la Fnac a fait le choix d’un tel intitulé pour son programme Pilotage Permanent Manager, cela en dit long sur le rapport au contrat de travail et la considération portée aux subordonnés. Nous sommes loin de la nouvelle réalité poétique que l’on prête à l’oxymore !

Ce document, fruit des élucubrations de la tête de l’entreprise dessine les contours fantasmés des futurs « camps de travail » que deviendraient les Ets de la Fnac.

Les injonctions y sont nombreuses et les contrôles évidemment bien prévus, un peu le genre caserne.

On s’inquiète d’une appropriation du contenu au tout premier degré par un manager un peu bas de plafond qui pourrait se muter en « kapo ». Ne manquerait plus que l’uniforme vert…

Peut être un tremplin pour une carrière, des référents « tolérance zéro » sont désignés dans les magasins, saurez vous les démasquer sans leurs uniformes ?

Dans un registre voisin, la Fnac met en place de manière très officielle le contrôle médical patronal des arrêts de travail, c’est légal et encadré.

La société retenue, SECUREX, annonce la couleur sur son site : « absentéisme douteux ? Réagissez… », elle emploie des médecins plutôt souples avec le serment d’Hippocrate…

Le cout d’une contre visite pour la Fnac est d’environ 150€.

La question que la Fnac a oublié de se poser à propos des arrêts de travail, au demeurant pas très importants, c’est bien celle de la cause, donc des conditions de travail et de la souffrance générée.

S’interroger sur le manque de personnel pourtant visible, sur l’épuisement physique et psychologique des salariés à qui on demande une polyvalence non reconnue, non !

Plutôt que de traiter les causes et l’organisation pathogène, c’est sur le symptôme que l’on va s’acharner en tentant de faire renoncer par avance et par la crainte au droit d’être malade ou épuisé.

Que la procédure soit mise en œuvre au moment d’un plan social qui va accroitre les difficultés de nos collègues soumis à une intensification du travail relève certainement de la pure coïncidence, nous en sommes persuadés, comme les promoteurs.

L’amélioration n’est pas au programme, dans le communiqué du 24/04 on peut lire que : « le groupe continuera par ailleurs sa politique d’économies de coûts et d’efficacité des organisations », et à ce titre il reste encore un peu plus de 20 M€ à trouver d’ici fin 2014.

De quoi être malade ?

Votre CGT Fnac Amiens

Tolérance zéro…
Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 18:33

Avant tout, un protocole d’accord préélectoral est une négociation entre la direction et les organisations syndicales représentatives dans le magasin. C’est un moment important de la vie du magasin puisqu’il encadre les élections professionnelles, le calendrier et établi la représentation du nombre d’élu(e)s entre employés et cadres (les collèges)

Nous n’avons pas, après une deuxième réunion pu obtenir un accord commun avec la direction, principalement sur la répartition entre les sièges employés et cadres en CE et DP. Il y a 4 ans lors des précédentes élections nous avions accepté 2 élus titulaires cadres pour 3 élus employés. Aujourd’hui par l’expérience que cette situation nous a apprise nous avons tenté de négocier pour la création d’une représentation unique du personnel, puis devant un premier refus de négocier ensuite pour avoir un élu(e)s supplémentaire en DP puis en CE pour représenter les employés. Ces trois solutions ont toutes été refusées par la direction.

Cette revendication que nous défendons et que FO et SUD soutiennent aussi tient sur plusieurs points :

  • Le trop faible nombre de cadre ; 2 élus pour l’encadrement pour 3 cadres alors que les employés ont 3 élu(e)s pour environ 50 personnes.
  • 1 seul cadre aurait la possibilité de se présenter aux élections et seulement 2 de voter, cela pour des questions d’ancienneté ou de participation aux négociations.
  • L’expérience qui nous prouve que les élu(e)s cadres n’ont jamais exercé leurs fonctions, laissant aux élu(e)s employés à gérer l’intégralité des taches dûes au CE. Ainsi qu’aucune question DP, aucune prise d’heures de délégation ou aucun accompagnement lorsque des cadres en ont eu la nécessité n’a été fait.
  • Une curieuse collusion d’intérêts entre les élu(e)s cadre et la direction qui nous laisse interrogatifs sur leurs positions et la défense des intérêts de leur collège lors des réunions DP, CHSCT ou CE.

Pour ces raisons et devant l’échec des négociations et d’un terrain d’entente, cela sera donc à l’inspection du travail de trancher. Il nous semble nécessaire de vous expliquer les tenants de ces négociations et le report des élections qui auraient dû avoir lieu prochainement. L’importance des enjeux liés à ce scrutin et la responsabilité que vous nous avez confiée ne permet pas de bâcler ce sujet.

Votre CGT Fnac Amiens

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 17:59

Salaires insuffisants, licenciements, Chômage, Précarité ça suffit… !

Services publics démantelés, acquis sociaux remis en cause, la précarité s’étend, le chômage explose, les jeunes galèrent et tandis que les salaires et les retraites sont en berne, les inégalités se creusent.

Le bilan des élections municipales illustre le décalage entre les attentes et besoins des citoyens et les réponses du politique. Le Président de la République a entendu mais n’a pas écouté les voix des salariés.

C’est bien d’un changement de cap dont nous avons besoin, mais gouvernement et patronat aggravent l’exploitation des salariés.

Pour la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix et de la dignité, la CGT, poursuit avec tous, le débat d’idées pour le progrès social. Tous ensemble, il nous faut construire une dynamique pour imposer une alternative d'intérêt général, démocratique, écologique, fondée sur la solidarité et le respect de tous.

Ensemble réagissons, organisons-nous, débattons, mobilisons-nous;

Le 1er mai est une étape et un moteur pour amplifier notre mobilisation.
la force de la CGT c'est vous ! La crise c’est eux, la solution c’est nous tous !

Rassemblement à 10h30 devant les grilles du Parc de la Hotoie pour départ de la manif
Puis à partir de 13h au kiosque; Concerts, village associatif, barbec

Concert:
The Nobbs
Gambes ed min pied
Ette
Ribo Legroupe

Sur Facebook: https://www.facebook.com/events/1441860646058440/?ref=22

 

 

 

 1 Mai, Journée Internationale du Travail à Amiens. Concerts, Manif, village associatif, repas
 1 Mai, Journée Internationale du Travail à Amiens. Concerts, Manif, village associatif, repas
Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 14:27

Félicitons nous tous !!!

Il n’y aura bien aucun licenciement à la Fnac d’Amiens !!!!

Une annonce unique parmi toutes les Fnac de France, qui, eux, voient à partir d’aujourd’hui des collègues les quitter.

Ne soyons pas modeste, nous avons su faire le maximum, nous avons su être intelligent et solidaire, savourons d'avoir pu ensemble imposer d'autres choix

Ne nous sous-estimons pas, il s’agit bien de LA preuve que nous pouvons dans l’intérêt général, tous ensemble faire bouger les choses.

Bravo à tous les Fnaceux qui auront connu des pressions, fait grèves à plusieurs reprises, au CHSCT de s’être autant investi. Merci à tous les signataires de la pétition, à ceux et celle venu nous soutenir, à nos clients qui nous auront exprimé leurs soutiens, leurs inquiétudes et aux élu(e)s et experts pour leur implication sur notre dossier.

Bravo à nous tous,

Nous pouvons être fier de nous !!!

Votre CGT Fnac Amiens

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens
commenter cet article

Nous contacter

DP/DS: Levêque Florian

          dp.fnacamiens@gmail.com

          06.37.73.58.95

CE: ce.fnacamiens@gmail.com

Notre page Facebook: link

Rechercher

Nous sommes?

La CGT Fnac Amiens, ce sont des syndiqués militants et une expérience reconnue. La CGT Fnac Amiens s’inscrit dans les statuts généraux du syndicat: " Agir pour une société démocratique,libérée de l’exploitation capitaliste et d'autres formes d’exploitation et de domination,contre les discriminations de toutes sortes,le racisme,la xénophobie et toutes les exclusions…"

Articles