Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 01:27

PLAN-SOCIAL.jpg

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 16:14

tract pse

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 18:05
Travailler plus et payer plus ! Voilà ce que nous réserve notre président de la République pour 2012 !
  
   Rassemblement donc le 18 Janvier des salariés du commerce de la distribution et des services place Gambetta à Amiens à partir de 11h30.
  
   Car c’est dans nos secteurs d’activités que nous retrouvons les emplois précaires, peu qualifiés, toujours mal payés, majoritairement occupés par des femmes, des jeunes et des immigrés. C’est dans nos professions que nous rencontrons le plus de souffrances, dues au dérèglement de nos conditions de travail (contrats CDD et temps partiel imposés, flexibilité, poly-activité, ouvertures dominicales, etc.).
  
     Il faut agir!!!
 
    La crise financière sert d’alibi au gouvernement comme au patronat pour imposer encore plus de sacrifices et plus de rigueur aux salariés déjà fortement précarisés dans le commerce distribution et services.
L'exemple du plan d'economie de 310 postes à la Fnac en est l'illustration.

  

Se mobiliser ce 18 janvier 2012, 

Patrons comme gouvernement, qu’ils soient sûrs

maintenant que nous ne lâcherons rien !

 

 

tract commerce

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 20:33

Ne livrez pas le livre à la TVA !

 

  La hausse de la TVA sur le livre est une atteinte à l’ensemble de la chaine du livre, des auteurs aux lecteurs. La loi Lang a permis, en France, de préserver des librairies de qualité, de soutenir des emplois utiles et de maintenir une édition indépendante, garante de la pluralité des idées et des écritures. La décision du gouvernement remet gravement en cause l’esprit même de cette loi, et donc la diversité culturelle et la liberté d’expression.

  Au moment où le livre traverse une crise grave, alors que les librairies sont menacées et que l’édition entre dans la tourmente de la crise, ce mauvais coup porté aux professionnels est un retour en arrière pour un gain budgétaire espéré très modeste. C’est un coup porté également contre le savoir, la culture, l’intelligence, contre ce qui fait la spécificité et la force de la France, son exception culturelle, en Europe et dans le monde.

  Les signataires de cette pétition demandent au Président de la République de revenir sur ce projet et d’exonérer le livre de la hausse de la TVA.

Pour signer c'est ici: link
affiche_tva.jpg
Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 20:25

Sous le prétexte de financer la réforme de la garde à vue, le gouvernement a décidé d’introduire des frais de justice en créant un droit de timbre de 35 €. Cette mesure impacte la plupart des procédures judiciaires et plus particulièrement celles du travail : Prud’hommes, TASS et TCI.

Cette mesure, adoptée avec la Loi des Finances le 29 juillet, devrait entrer en vigueur dès le 1er octobre 2011. Promulguée dans la précipitation, elle est entachée de vices de procédures : non consultation du Conseil Supérieur de la Prud’homie, aucune procédure de contrôle de l’utilisation des fonds collectés par l’État...

La CGT considère cette mesure injuste et contraire à l’exigence de justice.

Elle est contraire à l’article 6 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, au principe d’égal d’accès à la Justice.

La CGT a décidé de s’opposer à l’instauration de cette taxe et lance une pétition pour exiger l’abrogation de l’article 54 de la loi de Finance du 29 juillet 2011 et du décret d’application portant sur ce nouvel impôt.

Pour signer la petition c'est ici: link

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 19:36

TRACT--1-copie-1.JPG 

 

     450 millions d'euros de dividendes versées aux actionnaires gagnés sur le dos des 60 000 salariés de PPR (Pinault-Printemps-la Redoute).
Le calcul est simple, c'est 7 500 euros gagnés par salarié.
7 500 euros que nous ne verront jamais sur nos fiches de paie ni réinvestit dans les magasins.
La seule chose que nous verront nous, c'est des salaires en baisses, des magasins vétustes, une stratégie d'entreprise où l'humain n'existe pas et des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader.
Seule consolation pour les gueux les fameux 200 euros brut de la prime sarko qu'ils nous auront octroyé.             
 Les miettes d'une strategie obscène quoi...
Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 02:39

DSCF9636.JPG

Mesdames et messieurs, camarades, chers collègues,

Depuis 6 jours, Hervé un Salarié de 49 ans est en grève de la faim devant les grilles de l'agence de ROYE (80), il se bat pour sa réintégration, car il se dit victime d'un licenciement orchestré par une Direction antisociale, dû au fait qu'il soit sympathisant CGT. L'état de santé de notre camarade est critique, jeudi la croix rouge a voulu l'hospitaliser, mais Hervé refuse et veut continuer le combat jusqu'au bout n'ayant plus rien à perdre, car il estime avoir touché le fond financièrement et moralement.

Les Salariés de ROYE sont en grève depuis une semaine accompagnés par la CGT Norbert Dentressangle Distribution qui a fait un appel à la grève dans toutes les agences, suivi par les salariés des agences de LESQUIN, VEMARS, ÉVREUX, WISSOUS qui sont venus devant la grille de cette agence, et BELLEGARDE s'est mobilisée chez elle, le conseil régional de ROYE et son MAIRE, ainsi que le Parti Communiste se sont mobilisé, et un intersyndical de la région Picard, CGT, CFDT, FO soit près de 200 personnes sont venues devant l'agence de ROYE .Toutes pour soutenir le combat de Hervé, malgré cela le Directeur fait intervenir des agents de sécurité ce qui est illégal, et a demandé une ordonnance judiciaire pour faire expulser les grévistes et tente d'évacuer Hervé qui se trouve à côté des grilles de l'entrée afin de casser le mouvement. Devant un tel mépris humain du Directeur et d'une Direction complice, nous avons décidé de continuer notre soutien à Hervé, et renouvelons notre appel à la grève dans toutes les agences !

Que ceux qui ont encore un peu d'humanité en eux

se mobilisent, n’attendez pas qu'un drame arrive

car il est trop facile de dire, si j'avais su ! ,

parce que vous savez maintenant qu'un salarié se bat dans le froid et la faim contre l'injustice de son licenciement.

Contact :

CATTELIN Benoît Délégué central CGT 06/08/11/39/01

JULLIEN Patrice RSS agence de ROYE 06/43/38/18/13

CREPIN Ludovic Secrétaire agence de ROYE 06/50/95/88/31

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 13:03

La stratégie de la Fnac a du plomb dans l’aile,

en attestent les présentations qui ont eu lieu dans les CCE

des différentes sociétés du groupe.


 

   Tout le monde a le souvenir des déclarations enflammées d’Alexandre Bompard et des réunions des CCE que l’urgence avait conduit à  tenir en plein mois de juillet, il s’agissait de présenter aux élus puis de décliner aux salariés ce que serait la Fnac de demain : le plan stratégique 2015 Fnac 2015.

Au passage notre PDG fustigeait à mots couverts l’immobilisme de ses prédécesseurs ce qui est de bonne guerre pour justifier de son activisme et de son volontarisme affirmés, mais faut-il leur demander de restituer leurs bonus ?

 

  Au-delà des nobles ambitions affichées, la question du financement du plan stratégique 2015 n’était pas vraiment clarifiée, les réponses se bornant à indiquer que PPR soutenait ce plan « de conquête, d’expansion et d’avenir ».

Le temps de découvrir l’addition ?


En trois mois, l’aventure annoncée a perdu de sa superbe,

c’est en effet un gros morceau du « plan stratégique 2015 »

qui va être effacé pour cause de non financement.


 

Bercy ne va pas ressembler à ce qui a été exposé...


Le magasin virtuel, concept architectural présenté un peu partout avec une fierté non dissimulée, va laisser la place à un petit ripolinage plus habituel dans l’enseigne.


On va garder les vieux meubles et peut être créer un « atelier déco » pour les remettre au gout du jour…


On s’interroge aussi sur l’avenir du vendeur arborant fièrement une tablette numérique reliée à un outil informatique enfin digne des ambitions de l’enseigne, circulant dans un espace accueillant….



Notre crainte c’est de le voir demain affublé d’une blouse grise

et armé d’un papier et d’un crayon pour affronter le 21ème siècle. L’angoisse !

 


 

Les changements qui restent prévus risquent bien de nécessiter de très gros efforts en matière de logistique, tant au niveau de Massy que des magasins et les réponses sont plutôt floues.


Si Amazon est cité comme le concurrent et le modèle sur le net, il reste à faire de grosses dépenses en termes d’investissements pour parvenir à la même efficacité sur les délais de livraison, et il nous apparait que les « attentions financières » porteront là-dessus plutôt que sur les magasins.


 

Et le volet social dans tout ça ?


Le vendeur va se retrouver être encore plus polyvalent dans ces « univers » mais ne vous emballez pas, ce sera au même tarif, et compte tenu des budgets alloués à la formation, on imagine que cette dernière se fera surtout «  sur le tas » ce qui est un gage de qualité de conseil.


 

Si la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences a bien été évoquée par le PDG,  sa déclinaison prévue par société va en limiter l’efficacité potentielle outre le manque de financement.


Rappelons ici que la négociation sur la GPEC (Gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétencesest un préalable

à la mise en œuvre d’un PSE (plan social), et que le périmètre choisi

nous incite à l’inquiétude.


 

Alexandre Bompard a de quoi être inquiet lui aussi, sa vision de la Fnac pour 2015 ne convainc plus complètement l’actionnaire, qui indique que la vente de la Fnac est reportée à 2013, on attend de nouvelles déclarations peut être un peu moins triomphantes.                                            

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Conditions de travail
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 20:44

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, dénoncent fermement les plans d’austérité et de rigueur décidés et imposés par le gouvernement.

L’austérité en France et en Europe n’est pas la solution à la crise.

Au contraire, elle risque d’entraîner la récession.

   Le gouvernement décide de mesures dans le domaine social sans rencontrer ni entendre les organisations syndicales. Il fait porter les efforts sur les salariés, ce qui creuse les inégalités et plonge des milliers de familles dans les difficultés sociales

   Après la taxe sur les complémentaires, les déremboursements, l’instauration de forfaits et franchises, les ponctions sur le budget de l’assurance maladie, la diminution des prestations sociales, le gouvernement s’en prend aux salariés malades, potentiellement « fraudeurs » et « responsables des déficits publics », en instaurant un jour de carence de plus dans le privé et un dans la Fonction publique et en tentant d’opposer les uns aux autres.

   Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA décident d’agir ensemble pour s’opposer à ces mesures et obtenir d’autres solutions. Avec un appel commun, elles s’adresseront aux salariés pour interpeller le gouvernement, les élus et les responsables d’entreprises dans la période du 1er au 15 décembre. Dans ce cadre, le 13 décembre sera un temps fort de mobilisations interprofessionnelles, notamment avec des rassemblements.

  Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, se retrouveront rapidement après le 15 décembre, afin d’en tirer le bilan et d’envisager, ensemble, de nouvelles initiatives en janvier.

 

 

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 15:11

  Hormis l’approbation du dernier PV de la réunion du 11 octobre, un seul point a été traité  : La stratégie de l’entreprise et ses effets prévisibles sur l’emploi.

  Les dirigeants de la FNAC veulent donner l’impression qu’ils apportent nécessairement des réponses et qu’en l’occurrence, mêmes si celles-ci sont en décalage avec les points évoqués, ils ont pour ainsi dire rempli leurs obligations.

  Voilà tout est dit, obligation ne signifie aucunement qu’il faille arriver à un résultat probant, encore moins à un accord  !
  C’est à cette situation à laquelle nous sommes confrontés neuf fois sur dix.
  Sur la stratégie, il est impossible d’avoir des chiffres et lorsque la question est posée du coût de l’ensemble du réaménagement des magasins, on se heurte à une fin de non recevoir avec une réponse hallucinante  : pour des raisons de confidentialité, nous ne vous donnerons aucun montant dixit Monsieur PIRON.

  Le CCE de FNAC Relais n’est-il pas l’instance nationale dans laquelle sont communiquées toutes les informations économiques et sociales de l’entité juridique  ?

  Comment s’attendre alors que les élus puissent accorder le moindre crédit du bien fondé de la nouvelle stratégie, d’autant plus quand celle-ci se veut ambitieuse sans une volonté affirmée de redonner à l’humain la place qui lui revient.

  Comment ne pas s’inquiéter au moment où nous vivons une crise économique dont la gravité est sans équivalence, et ne pas redouter en étant lucide que les résultats ne puissent pas être au rendez-vous ?

  Est-ce le bon moment pour proposer un projet d’une telle ambition, à moins que derrière ne se cache l’idée de revendre la mariée autour d’un bel emballage clinquant  ?

Car bien évidemment, le réaménagement des magasins se fera sur leur  budget propre  !

  Cette nouvelle stratégie, comme les précédentes, se devait de générer du CA, de la marge, les effectifs ne devant pas en pâtir.

 Bien évidemment pas de suppressions d’emplois officielles, tout se passe en douce, mais des salariés à la retraite ne sont pas remplacés, des salariés non a grata éjectés vers la sortie, des abandons de poste en augmentation, largement suffisant pour constater une baisse pérenne des effectifs.

  N’assiste-t-on pas année après année à une multiplication des extensions d’horaires, d’ouvertures dominicales, de soirées «  dites exceptionnelles  » censées ramener du CA  !

  Mais qui dans la pratique est un échec  !

Alors, ce constat avéré, on continue ou on réfléchit autrement  !

 On pourra bien présenter les plus beaux magasins du monde, sauf que si de plus en plus nombreux sont les salariés qui flirtent avec le seuil de pauvreté, la consommation ne fera que décliner.

Nul n’est besoin d’être grand économiste pour appréhender cela  !

Décidément, à la lumière des 78 réponses apportées aux questions posées, on peut se demander dans quelle aventure nos dirigeants qui se prétendent responsables, nous ont embarqué ???

Repost 0

Nous contacter

DP/DS: Levêque Florian

          dp.fnacamiens@gmail.com

          06.37.73.58.95

CE: ce.fnacamiens@gmail.com

Notre page Facebook: link

Rechercher

Nous sommes?

La CGT Fnac Amiens, ce sont des syndiqués militants et une expérience reconnue. La CGT Fnac Amiens s’inscrit dans les statuts généraux du syndicat: " Agir pour une société démocratique,libérée de l’exploitation capitaliste et d'autres formes d’exploitation et de domination,contre les discriminations de toutes sortes,le racisme,la xénophobie et toutes les exclusions…"

Articles