Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 18:59

Dérisoire…

 

 

  Devant les profits monstrueux et insolents des boites du CAC 40 en pleine crise, notre Président de la République à nous tous avait annoncé une loi destinée aux laissés-pour-compte de la richesse.

 

  1000 € de prime pour le pouvoir d’achat avait claironné notre Sarko bientôt débordé par son ministre Baroin avec 1200 € !

Cette annonce  à la démagogie préélectorale coutumière du politique a quand même donné naissance à une loi récemment promulguée.

 

  Elle impose de négocier, pas d’arriver à un résultat. Pas d’obligation sérieuse donc.

 

  Mais les conditions pour être concerné par la loi sont devenues telles que seule une poignée d’entreprise sont concernées, puisqu’il faut notamment que la boite ait versé des dividendes moyens en hausse sur 3 ans pour faire simple. En pleine crise donc.

 

Miracle, PPR vers qui remonte le pognon que nous générons en « suant le burnous » est dans la nasse, en effet les dividendes y ont été à la hausse, crise ou pas !

 

  Comme tous les « Fnicards » de base, on a cru qu’on avait gagné au Loto, il faut dire que la « Prime sur le Partage des Profits » nous a rendus optimistes, en raison de la hauteur des profits précisément.

A peu près 450 millions d’euro de dividendes, ça fait abondamment saliver pour le partage.

Par ailleurs, il n’y a pas de montant maxi pour cette prime, elle est juste exonérée de cotisations sociales jusqu’à 1200€, mais on en aurait volontiers payé aussi.

 

  Tout à notre bonheur qui s’annonçait, nous n’avions pas pris la mesure du sens que la Fnac donne au mot « partage ».

 

  De là, une petite déconvenue à l’annonce des 200€ bruts, soit 180 en net.

 

Pour les fumeurs, c’est l’augmentation à venir du prix des clopes.

 

  En étant généreux et à la louche, ça représente 2 millions d’euro pour 10 000 salariés, en s’approchant un peu et armés d’une loupe, cela nous donne un 0,0045% des profits à se partager  à 10 000 !

 

  Sous microscope électronique cette fois, on arrive enfin à  0, 00000045 des profits par salarié, et encore avons-nous calculé sur le brut. C’est un niveau où il n’y a plus de synonyme pour « partage ».

 

  Si la loi en question ne dit rien sur la notion de partage, elle stipule simplement que cette prime ne doit pas être dérisoire, elle est aussi muette sur la notion de mépris.

 

dérisoire

                                                                                                            

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Salaires
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

DP/DS: Levêque Florian

          dp.fnacamiens@gmail.com

          06.37.73.58.95

CE: ce.fnacamiens@gmail.com

Notre page Facebook: link

Rechercher

Nous sommes?

La CGT Fnac Amiens, ce sont des syndiqués militants et une expérience reconnue. La CGT Fnac Amiens s’inscrit dans les statuts généraux du syndicat: " Agir pour une société démocratique,libérée de l’exploitation capitaliste et d'autres formes d’exploitation et de domination,contre les discriminations de toutes sortes,le racisme,la xénophobie et toutes les exclusions…"

Articles