Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 01:13

Non merci,

ça suffit! 

 

 

Comme vous le savez les élections présidentielles vont se tenir dès la fin du mois d’Avril. A l’heure de glisser un bulletin dans l’urne, il nous est apparu pertinent, d’appeler les salariés/citoyens à voter massivement, mais aussi de faire un rapide bilan des réformes qui ont touché le monde du travail ces  5 dernières années sous l’impulsion de l’actuel président-candidat et sous lesquels les salariés de la Fnac ont vu comme tous leurs conditions de travail se dégrader.

 

D’abord rappeler que le « bouclier fiscal » était la mesure phare destinée aux plus riches, et que la  « moralisation du capitalisme » attend toujours. 8,2 millions de personnes vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté et depuis 2007 c’est salaires au régime sec et ce n’est pas le gadget de la « prime dividende » de 180€ pour le fnicar qui a permis de nous donner de l’air, alors qu’en même temps les dividendes pour les actionnaires de PPR ont bondi de 35%.

Faisant écho au désormais célèbre «Travailler plus pour gagner plus» notre président s’est empressé de favoriser les heures supplémentaires en les défiscalisant et cette mesure a été destructrice en terme d’emploi, pourquoi embaucher  quand on peut avoir recours à des heures supplémentaires bon marché ?

Ensuite l’hyper-président s’est attelé à réformer la justice, supprimant de nombreuses juridictions de proximité et instaurant le paiement obligatoire d’un timbre de 35€ pour saisir le conseil des prud’hommes, cette mesure a découragé nombre de salariés de s’adresser simplement à la justice et a donc pu inciter la délinquance patronale.

 

Au titre de la « république irréprochable » qu’appelait de ses vœux

le président/candidat, rappelons aussi:

 

Les affaires Bettencourt, Mediator, Karashy, Tapie et la tentative d’installer son fils Jean à l’EPAD…

Le travail le dimanche généralisé aussi dans de nombreuses Fnac après que notre président fut scandalisé par le fait que Michelle Obama n’ait pu faire ses courses un dimanche matin sur les Champs Élysée. En somme quand les riches veulent consommer tranquillement, les pauvres n’ont plus le droit au repos.

Enfin après avoir reculé l’âge de la retraite de 60 à 62 ans malgré des mouvements de grèves amplement suivis, le candidat de l’UMP propose de mettre en place le «contrat de compétitivité» s’il est réélu en 2012. Ce contrat permettrait à un accord d’entreprise de prévoir des conditions moins favorables que la loi,que l’accord de branche et la convention collective. Avec ce contrat, un employeur pourra décider de la baisse des salaires et la variation du temps de travail à son gré. Ainsi chaque direction pourra imposer à ses salariés ce que celle de Continental a tenté d’imposer aux siens : travailler 40 heures payées 37, travailler le samedi ou le dimanche sans heures supplémentaires ou  encore accepter d’être licencié sans justification....

Devons nous évoquer aussi les politiques environnementales, les  flirts avec le FN, les discriminations dangereuses et  la stigmatisation des fonctionnaires, des immigrés ou des chômeurs ?  Eux même dans une société en crise,  sont privés d’emplois et pas responsables de cette situation, ce qui par ailleurs, « n’arrive pas qu’aux autres ».

 

En constat de ce quinquennat catastrophique qui nous a tous touché dans notre dignité,


Pour que la France ne soit plus le terrain de jeux du MEDEF, de la précarité

et du chômage de masse,

la CGT Fnac Amiens appelle tous les citoyens à œuvrer pour changer

de politique et à conquérir la justice sociale !!!

 

 

 

 

 

Non-merci.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Fnac Amiens - dans Luttes
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

DP/DS: Levêque Florian

          dp.fnacamiens@gmail.com

          06.37.73.58.95

CE: ce.fnacamiens@gmail.com

Notre page Facebook: link

Rechercher

Nous sommes?

La CGT Fnac Amiens, ce sont des syndiqués militants et une expérience reconnue. La CGT Fnac Amiens s’inscrit dans les statuts généraux du syndicat: " Agir pour une société démocratique,libérée de l’exploitation capitaliste et d'autres formes d’exploitation et de domination,contre les discriminations de toutes sortes,le racisme,la xénophobie et toutes les exclusions…"

Articles